Enquête sur l’enseignement de l’histoire à partir de points de vue multiples

Image : Jack F / Adobe Stock

George Santayana est l’auteur de la citation : « Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé sont condamnés à le répéter ». Dans cet ordre d’idées, l’enseignement de l’histoire est susceptible de renforcer notre mémoire collective en présentant des points de vue différents sur les événements historiques. Dans cette enquête, nous vous interrogeons sur la multiperspectivité dans l’enseignement de l’histoire.

La multiperspectivité est une approche essentielle pour comprendre l’histoire, car elle reconnaît l’existence de plusieurs interprétations d’un même événement plutôt qu’une vérité historique universelle (Conseil de l’Europe, 2001). La multiperspectivité permet également de faire la distinction entre faits et opinions (et donc fausses informations) et d’inviter les élèves à évaluer et comparer la validité de différents récits à l’aune de certains critères. Les experts du groupe de travail « Éducation et formation 2020 » ont produit un rapport reprenant leurs idées sur la création de passerelles grâce à un enseignement inclusif et transnational de l’histoire.

Comment enseignez-vous l’histoire ou comment pensez-vous que l’histoire devrait être enseignée ? Vous avez jusqu’au 31/08/2022 pour nous donner votre opinion en répondant à ce court questionnaire. Les résultats seront publiés sur le School Education Gateway.