Qu'aimeriez-vous que votre enfant apprenne à l'école demain ?

image: Shutterstock.com

Quel type de connaissances et de compétences un jeune adulte doit-il posséder au XXIe siècle ? Que faut-il à tout prix enseigner et apprendre et quels types d'attitudes seront nécessaires dans la société de demain ? Dans cet article, Kari Kivinen réfléchit à ces questions sur l'avenir de l'éducation.

En Europe, les enfants fréquentent généralement l'école 5 à 6 heures par jour, pendant 180 à 190 jours par an, et cela durant 8 à 12 ans. Les prestataires d'enseignement ont l'immense responsabilité d'utiliser ce temps de la meilleure façon possible, non seulement pour servir les intérêts des enfants, mais aussi pour assurer l'avenir de la société.

Au cours des dernières années, j'ai envisagé le sujet depuis plusieurs points de vue : en tant que directeur responsable du développement du système d'éducation, en tant que chef d'un établissement scolaire mettant en œuvre le programme d'étude, et en tant que père de deux enfants.

Mon rôle en tant que père, en particulier, a conféré une dimension profondément personnelle à la question : quels choix faire, quels types de loisirs recommander et comment encourager, accompagner et soutenir au mieux mes enfants à l'école ?

Réflexion sur les recommandations de l'UE et de l'OCDE

La recommandation de 2006 sur les huit compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie – qui sera révisée par la Commission européenne cette année – couvre les connaissances et les compétences pertinentes. De plus, elle est complétée par le cadre d'action 2030 pour l'éducation et les compétences de demain, qui a été publié par l'OCDE en 2016.

La mondialisation crée des défis et des possibilités sans précédent. C'est pourquoi il est essentiel que les nouvelles générations acquièrent des connaissances globales et les compétences d'un citoyen du monde pendant leur parcours scolaire.

Pour commencer, la maîtrise d'une ou de plusieurs langues, l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, l'expression personnelle et la communication sont des compétences de base.

La citoyenneté mondiale, c'est valoriser et respecter la dignité humaine et culturelle, et acquérir une culture démocratique et une citoyenneté active. Les citoyens du monde doivent avoir une bonne connaissance des questions mondiales, telles que le changement climatique, le développement durable, l'égalité et la résolution de conflits.

La pensée analytique et l'esprit critique jouent également un rôle important : la capacité d'aborder les problèmes à partir de perspectives différentes, de remettre en question les réflexions communes et de discerner les liens qui existent entre les problématiques. L'Europe a besoin de jeunes qui font preuve de créativité et d'esprit d'entreprise et d'initiative ; des gens qui valorisent et utilisent l'innovation pour accroître leur capital humain et celui des autres. Apprendre à apprendre est une compétence essentielle pour le développement personnel, à l'école et dans le monde du travail, où la flexibilité revêt une importance primordiale.

Les jeunes doivent apprendre à collaborer avec des gens d'origines, de cultures et de disciplines différentes pour résoudre des questions complexes et pluridisciplinaires de manière respectueuse et flexible. La sensibilité culturelle est importante, tout comme la capacité d'apprécier et de comprendre la musique, la littérature et les arts visuels ou de s'exprimer à travers eux.

Les compétences mathématiques sont nécessaires dans la vie quotidienne, tout comme la compréhension de la nature et la capacité d'appliquer les connaissances et la technologie à différentes situations. La compétence numérique est le sujet brûlant du moment. Compte tenu de l'influence et de l'omniprésence des technologies numériques dans les sociétés actuelles et futures, il est important que les enfants apprennent à utiliser ces outils de manière positive à l'école et en dehors du cadre scolaire.

Point de vue d'un directeur d'école

En tant que directeur d'école, j'ai souvent réfléchi à la façon dont l'école pouvait répondre plus rapidement et plus efficacement aux défis d'un monde en perpétuelle évolution.

Nous devons donner aux élèves la possibilité d'explorer des phénomènes pertinents d'un point de vue interdisciplinaire : cela leur permet de comprendre les liens qui existent entre le contenu appris dans différentes matières, les diverses interconnexions et l'importance d'un phénomène déterminé dans la vie réelle. Les possibilités d'apprendre en équipe dans le cadre d'un projet revêtent également une importance particulière pour doter les élèves des compétences essentielles requises afin qu'ils puissent poursuivre leurs études et intégrer le monde du travail.

Pour gérer l'excès d'informations, les élèves doivent recevoir une éducation aux médias. Il convient également de leur fournir les outils pour développer une réflexion indépendante et un esprit critique, pour qu'ils soient en mesure de distinguer la fiction de la réalité.

L'espérance de vie des Européens a considérablement augmenté. Par conséquent, il est très important que les enfants puissent, dès le plus jeune âge, apprendre à prendre soin d'eux et à rester en forme. Connaître son corps, mener un mode de vie sain et trouver le type d'exercice physique qui leur convient sont des sources de joie et de bien-être tout au long de la vie.

Le souhait d'un père

Il est réjouissant de constater qu'aujourd'hui, une plus grande importance est accordée au point de vue des parents dans de nombreux établissements scolaires en Europe. La collaboration entre les écoles et les foyers s'est améliorée, notamment grâce à une meilleure communication. L'école ne doit pas être isolée du reste du monde et de la société. Elle doit être un élément vivant et fonctionnel de la communauté, où toutes les parties - y compris les élèves - ont leur mot à dire.

En plus des compétences académiques, les enfants doivent acquérir des compétences pratiques pour leur vie quotidienne, à savoir des compétences en matière de ménage, de cuisine et de premiers soins, de même que des compétences manuelles.

L'école de demain doit mieux répondre aux besoins individuels de différents types d'apprenants, notamment ceux qui appartiennent à des groupes souvent victimes de discrimination. Les évaluations doivent être motivantes et positives, et jamais décourageantes.

La plupart des parents espèrent que leurs enfants deviennent de jeunes adultes sûrs d'eux, empathiques, sociables, actifs et heureux, qui aiment apprendre de nouvelles choses, n'ont pas peur de relever des défis et sont motivés à poursuivre leurs études après l'enseignement obligatoire.

Qu'aimeriez-vous que votre enfant apprenne à l'école demain ?


À propos de l'auteur : Le Dr Kari Kivinen, directeur du lycée franco-finlandais à Helsinki et ancien secrétaire général des écoles européennes, possède une expérience de 29 ans dans l'enseignement international en tant qu'enseignant, directeur adjoint, directeur et secrétaire général adjoint. Il a travaillé dans des écoles internationales en Finlande, au Luxembourg et à Bruxelles. Blog : https://kivinen.wordpress.com/