Comprendre et combattre le décrochage scolaire à l’école et au niveau local

Le décrochage scolaire est un phénomène complexe, dynamique et aux multiples facettes, qui résulte d’une combinaison de facteurs personnels, sociaux, économiques, éducatifs et familiaux, très souvent liés à des difficultés socio-économiques. Il s’agit rarement d’une décision soudaine et habituellement du résultat d’un long parcours marqué par un retard scolaire et un décrochage scolaire progressif du système éducatif.

Les jeunes quittent le système scolaire précocement pour différentes raisons, qui sont spécifiques à chaque personne. Certains abandonnent parce qu’ils affrontent des difficultés personnelles ou familiales, d’autres à cause de problèmes de santé ou affectifs; certains jeunes ne sont pas satisfaits de leur scolarité, pour diverses raisons: le programme d’études et les méthodes d’enseignement ne conviennent pas à leurs besoins; ils ont de mauvaises relations avec les enseignants ou leurs camarades; ils sont victimes de harcèlement; ou l’ambiance à l’école n’est pas bonne. Cependant, le décrochage scolaire semble suivre certains schémas et certains jeunes sont considérés comme présentant plus de risque que les autres. Le fait de venir d’un milieu social défavorisé (ménages sans emploi, familles avec un niveau d’éducation faible, familles monoparentales ou ménages ayant vécu des situations éprouvantes); de faire partie de groupes les plus vulnérables (par exemple, enfants avec des besoins éducatifs spécifiques ou mères adolescentes); ou encore de faire partie d’une minorité ou d’être migrant semble accroître les risques de décrochage scolaire. Les garçons sont également plus touchés que les filles.

En raison de sa nature complexe, le décrochage scolaire doit être traité et pris à bras-le-corps par l’école et tous les autres acteurs concernés, en coopération. Une «approche globale de l’école» est nécessaire pour réduire le décrochage scolaire et encourager la réussite scolaire de tous les élèves. Tous les acteurs scolaires (directeurs d’école, personnel enseignant et non enseignant, élèves, parents et familles) et autres intervenants extérieurs, pédagogiques ou non, ont un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre les désavantages en matière scolaire et dans la prévention du décrochage scolaire. Tous les acteurs ont pour responsabilité de mettre en œuvre une action cohérente, collective et collaborative, basée sur la pluridisciplinarité et la différenciation. Il s’agit d’une approche écologique, qui envisage l’école comme un système pluridimensionnel et interactif, susceptible d’apprendre et de se modifier. Toutes les dimensions de la vie scolaire devraient être organisées de façon cohérente, de manière à promouvoir le changement; cette mesure implique aussi que les besoins de tous (élèves, personnel et communauté au sens large) sont pris en compte dans l’enseignement, l’apprentissage et la vie quotidienne de l’école.