PROGRAMMES ARANY JANOS

En Hongrie, les programmes Arany János visent à aider les élèves issus de milieux défavorisés dans l’enseignement secondaire en garantissant qu’ils obtiennent leur certificat de fin d’études secondaires et puissent entrer à l’université ou trouver leur place sur le marché du travail.

Le premier programme Arany János, conçu pour les élèves talentueux issus de milieux défavorisés, a vu le jour en 2000 (AJTP). Quelques années plus tard, en 2004, deux autres programmes ont été conçus afin d’aider des élèves encore plus défavorisés (à savoir les programmes AJKP et AJKSZP).

Ces programmes ont été menés dans des établissements d’enseignement secondaire, en coopération avec des foyers d’étudiants. Les lycées présentant de bons résultats (gymnasiums) et les foyers d’étudiants peuvent demander à participer au programme AJTP (en 2012, un total de 36 établissements ont participé à ce programme). Les foyers d’étudiants seuls peuvent demander à participer au programme AJKP (13 foyers d’étudiants ont participé à ce programme en 2012); ils peuvent introduire une demande en partenariat avec des établissements d’enseignement et de formation professionnels pour participer au programme AJKSZP (17 partenariats ont participé à ce programme en 2012).

Les établissements soutenus par ces programmes doivent accueillir des élèves issus de milieux défavorisés qui remplissent les critères fixés par le programme, leur offrir une place dans les foyers d’étudiants pendant leurs études secondaires et organiser des programmes de soutien axés sur l’apprentissage et l’intégration sociale. Les élèves accueillis dans le cadre de ces programmes peuvent être répartis dans des classes séparées ou dans des classes intégrées au sein des établissements d’enseignement. Les cours sont dispensés par des enseignants d'établissements classiques. Les élèves disposent de plans individuels de développement, signés par eux et par leurs parents. Ils sont évalués régulièrement; les résultats des évaluations sont intégrés aux plans individuels de développement.

Ces programmes donnent de bons résultats; les établissements qui y participent en sont satisfaits, en partie en raison de l’argent supplémentaire qu’ils leur apportent et en partie en raison de l’expérience sociale et pédagogique à laquelle ils participent, laquelle est également bénéfique aux élèves de l’enseignement secondaire classique. D’après des évaluations externes, l’efficacité de ces programmes a également été démontrée. 

Une aide complexe est apportée aux élèves qui courent un risque de décrochage scolaire; les élèves issus de milieux défavorisés ainsi que les élèves défavorisés à de multiples égards inscrits dans l’enseignement secondaire en bénéficient afin de prévenir le décrochage scolaire, d’augmenter leur niveau de qualification et de faciliter leur transition d’un niveau scolaire à l’autre. Cette mesure promeut systématiquement les objectifs définis par la stratégie en matière de décrochage scolaire (mesures de prévention et d’intervention).

Le programme «Arany János» d’encouragement des talents (AJTFP) destiné aux élèves issus de milieux défavorisés vise à permettre aux enfants dont les parents sont les plus pauvres et disposent du plus faible niveau de qualification de suivre avec succès l’enseignement secondaire à temps plein, ce qui leur offre la possibilité de poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur.

Le programme d’internat «Arany János» (AJFBFP) destiné aux groupes d’élèves vulnérables (élèves issus de milieux défavorisés à de multiples égards, élèves dont les parents sont peu qualifiés, élèves issus de foyers à faible revenu, élèves placés dans des services d’accueil) vise à permettre à ces élèves d’obtenir leur diplôme de fin d’études secondaires (matura) et de parvenir à trouver une place sur le marché du travail ou dans l’enseignement supérieur avec l’aide des moyens et des méthodes des internats.

Le programme «Arany János» de formation professionnelle (AJVTP) destiné aux élèves issus de milieux défavorisés à de multiples égards vise à donner la possibilité à des élèves  de se doter de qualifications exploitables sur le marché du travail qu'ils auraient eu peu de chances d’obtenir sans participer à ce programme. D’après les résultats du suivi réalisé, le taux de décrochage dans le cadre du programme AJVTP est inférieur à la moyenne nationale (à savoir 13 %).

Plus de 4000 élèves issus de milieux défavorisés à de multiples égards participent à ces programmes.

Leur mise en œuvre est également liée à la garantie pour la jeunesse. Il ressort de l’examen quantitatif de l’efficacité des programmes menés à bien en 2014, entre autres, que, sans ces programmes, 23 % des élèves poursuivant des études dans le cadre du programme AJTFP n’auraient pas suivi d’études secondaires, 24 % des élèves poursuivant des études dans le cadre du programme AJFBFP n’auraient pas suivi des études donnant lieu à un examen de fin d’études de l’enseignement secondaire général ou professionnel et se seraient plutôt dirigés vers des établissements d’enseignement professionnel et 28 % des élèves participant au programme AJVTP n’auraient pas poursuivi d’études du tout.

Type
Pratique
Pays
HONGRIE
Langue
BG; CZ; DA; DE; EL; EN; ES; ET; FI; FR; HR; HU; IT; LT; LV; MT; NL; PL; PT; RO; SK; SL; SV
Niveau de l'établissement scolaire
Secondary
Niveau de l'intervention
Ciblés
Intensité de l'intervention
Continue
Source de financement
Gouvernement national

Commentaires

Ajouter un commentaire