Le LYCée ÇA M’intéresse - La mesure LYCAM en France

La mesure LYCAM (Le Lycée, ça m’intéresse) en France est utilisée comme un outil de prévention du décrochage scolaire par des équipes d’établissement et des conseillers d’orientation psychologues. Le LYCAM prend appui sur un questionnaire à objectif préventif et permet un dépistage précoce des élèves susceptibles d’abandonner l’école et une mise en place d’actions en fonction du besoin de soutien repéré.

La mesure LYCAM a été élaborée au Canada dans les années 90 et a fait son apparition en France au début des années 2000. Plusieurs académies s’en sont emparées et de nombreuses équipes d’établissement et conseillers d’orientation psychologues en ont fait ou en font un outil de prévention du décrochage scolaire.

Le LYCAM prend appui sur un questionnaire à objectif préventif. Il permet un dépistage précoce des élèves susceptibles d’abandonner l’école et une mise en place d’actions en fonction du besoin de soutien repéré. Le questionnaire est élaboré sur la base de sept dimensions:

  • attitude de la famille par rapport à l’école (rôle de la famille dans la scolarité);
  • projets scolaires (projets au regard des études, du goût pour l’école, le niveau d’aspiration);
  • rendement scolaire (autoévaluation par l’élève de son rendement scolaire: capacité de travail et performances scolaires);
  • confiance en soi (à l’égard des possibilités de réussite scolaire);
  • absentéisme (attitudes et comportements liés à la fréquentation scolaire: acceptation ou non-acceptation des normes du lycée);
  • besoin de soutien des enseignants (qualité des relations de l’élève avec les membres de l’équipe éducative);
  • intérêt pour l’école (intérêt de l’élève pour ses études et pour sa vie scolaire).

Il faut 20 à 30 minutes pour remplir le questionnaire. L’objectif de ce dépistage est de partir des difficultés des élèves de lycée, de leurs motivations, de leur vision personnelle de l’école. Le diagnostic peut être posé à un niveau individuel ou collectif. Le conseiller d’orientation psychologue, en tant qu’expert, doit être impliqué à part entière dans l’analyse des résultats.

L’intérêt d’un tel outil est qu’il centre le questionnement sur les facteurs qui ont un lien direct avec le cadre scolaire. Les réponses s’avèrent donc directement pertinentes pour les équipes.

En mettant l’élève face au questionnement, en le faisant réfléchir à l’intensité de son ressenti, l’outil amène l’élève lui-même à réfléchir à ses propres solutions. Outil de positionnement de l’élève dans le contexte de vie scolaire, il n’est pas un outil de positionnement sur les compétences et les savoirs, mais il complète ceux qui peuvent exister.

Des actions de remédiation, telles que des groupes de paroles ou des ateliers d’accompagnement, sont mises en place à partir de ces résultats.

Type
Pratique
Pays
FRANCE
Langue
BG; CZ; DA; DE; EL; EN; ES; ET; FI; FR; HR; HU; IT; LT; LV; MT; NL; PL; PT; RO; SK; SL; SV
Niveau de l'établissement scolaire
Secondary
Niveau de l'intervention
Ciblés
Intensité de l'intervention
Continue
Source de financement
Gouvernement national

Commentaires

Ajouter un commentaire

Cette ressource fait partie des domaines/sous-domaines suivants :