Les enfants et l'art : cours de conception et de créativité

Image: Poznyakov / Shutterstock.com

Bien avant de découvrir les constantes numériques, les gènes ou le tableau périodique, nous interprétions le monde à travers l'art - en dessinant des images, en racontant des histoires et en jouant à faire semblant. Cette forme d'autoréflexion est bien connue et encouragée dans l'éducation de la petite enfance. Toutefois, le temps consacré aux arts diminue avec chaque année scolaire. Dans l'enseignement secondaire, le temps qui y est consacré chaque année s'élève à 25 à 75 heures, soit encore moins que pour l'éducation physique. Il ne fait aucun doute que les arts jouent un rôle important, mais peuvent-ils occuper une place plus importante dans le programme d'études ? Ces projets montrent que la créativité est d'une importance capitale !

Apprentissage relationnel grâce au théâtre

La dénomination anglaise Le rel-azioni scolastiche signifie « dissertation scolaire », mais elle contient également les mots-clés « actions » et « relations ». Elle reflète ainsi les nombreuses facettes du projet, qui a permis la participation non seulement d'enseignants et d'élèves, mais aussi de parents. L'objectif était de montrer les avantages des différentes voies d'éducation faisant appel à un grand nombre de parties prenantes. Les participants ont mené des activités pratiques et artistiques, tout en accordant une attention particulière à l'apprentissage relationnel. Par moments, ils ont mobilisé pas moins de 700 personnes, par exemple lors de la parade théâtrale dans les rues de Menton.

Parmi les principaux résultats du projet figurent des ateliers de théâtre pour les enseignants, les élèves et les parents (par exemple, des vidéos sur les différentes facettes de la vie scolaire ou des bandes dessinées sur le même sujet), de même que des fiches d'activités et une étude de cas en italien.

Le projet s'est déroulé de 2014 à 2016, et a été l'œuvre de deux écoles, l'une établie en Italie et l'autre en France. Il a été désigné comme un exemple de bonne pratique.

Un dessin vaut mieux qu’un long discours

Re: ART TRUeSTory est un autre projet qui se livre aux jeux de mots – après tout, son leitmotiv est la narration. Le projet a été organisé par deux écoles d'art proposant des spécialisations dans le domaine de la céramique, des multimédias et de la conception graphique et industrielle. Ensemble, ils ont œuvré pour :

  • la citoyenneté active et l'inclusion ;
  • l'apprentissage des langues et l'internationalisation ;
  • l'esprit d'entreprise ;
  • une attitude positive à l'égard du projet européen.

Pour atteindre ces objectifs, ils ont fait appel à des élèves âgés de 16 à 18 ans, qui se sont relayés pour assister aux réunions de projet. Le projet a permis de produire de nombreux résultats de qualité, y compris le film d'animation image par image Travel of Memories sur la collaboration entre pays, les connexions forgées à travers le voyage et les gens qui se réunissent et se séparent à nouveau :

Parmi les autres ressources clés figurent des réponses manuscrites à la question « Comment sommes-nous / êtes-vous ? », un ensemble de photos qui illustrent les artistes, leurs valeurs et leur environnement, des récits qui unissent les deux pays d'une certaine manière et des articles de sérigraphie. Pour obtenir une vue d'ensemble des résultats, consultez ce document conçu avec amour.

Le projet s'est déroulé de 2014 à 2016 en République tchèque et au Portugal. Il a été désigné comme un exemple de bonne pratique.

Les anciens amis font de la nouvelle musique

Les écoles qui ont mené ce projet avaient déjà collaboré et le titre est un mot-valise formé à partir du nom de leurs villes respectives. Le projet JihlavaLerma était axé sur la musique – ses performances, sa reconnaissance et son histoire. Les élèves tchèques ont présenté Gustav Mahler et la culture musicale tchèque et les élèves espagnols ont fait de même avec Antonio de Cabezón et la musique culturelle espagnole.

Les principales mesures pour y parvenir étaient les actions de mobilité à long terme des élèves, qui ont vécu dans une famille hôte pendant trois mois. Cela leur a permis de donner des concerts, d'assister à des activités et des ateliers et d'améliorer leurs compétences linguistiques.

Les apparitions musicales des élèves sont disponibles sur le canal YouTube du projet. Il s'agit entre autres de leurs concerts à Lerma et à Jihlava, qui ont également été enregistrés sur DVD.

Le projet a duré deux ans (de 2014 à 2016) et a compté avec la participation d'écoles en République tchèque et en Espagne. Il a été désigné comme un exemple de bonne pratique et une réussite majeure.

Films sans frontières

Le projet de film transfrontalier conçu par des jeunes Freund – Prijatelj (« D'ami à ami ») a également connu un succès retentissant. Le film de science-fiction bilingue Bergmandlc a été présenté dans différents festivals de films et cinémas, et possède sa propre page IMDB. Le projet a exigé beaucoup de compétences techniques et artistiques, et a fait appel aux différents talents des élèves, des enseignants et des experts participants. L'objectif poursuivi par ce projet dès le départ était de dévoiler ces talents, de développer les compétences linguistiques et techniques des élèves et de favoriser le travail d'équipe.

La brochure du film, l'analyse et la page Facebook offrent un aperçu de sa vaste portée. Le film est également disponible en téléchargement.

Le projet s'est déroulé de 2014 à 2016 en Autriche et en Slovénie. Il a été désigné comme un exemple de bonne pratique.

Pour découvrir les projets actuels et passés relatifs à l'enseignement scolaire financés par l'Union européenne, rendez-vous sur la plate-forme des résultats des projets Erasmus+.