Comment les États membres de l’UE trouvent-ils des enseignants pour les élèves réfugiés ?

Image : vejaa / Adobe Stock

Lors d’un échange d’expériences entre homologues, les différents représentants des ministères de l’Éducation de l’UE ont cherché à comprendre comment trouver des enseignants pour les élèves réfugiés. Cette discussion s’est déroulée le 4 avril 2022, dans le cadre du « Groupe européen de solidarité éducative pour l’Ukraine – Groupe de travail sur les écoles ».

Identifier et embaucher des enseignants ukrainiens parmi les réfugiés

Différentes procédures accélérées sont en place afin d’identifier et de recruter des enseignants ukrainiens – et d’autres professionnels de l’éducation – parmi les réfugiés qui arrivent dans les États membres de l’UE. Cette approche est également recommandée par la Commission européenne.

Par exemple, certains pays vérifient directement les diplômes en coopération avec les autorités ukrainiennes et leurs bases de données officielles, notamment : https://info.edbo.gov.ua/. Attendre que les enseignants se présentent d’eux-mêmes constitue une autre méthode d’identification à mettre en place avec l’aide, par exemple, de la Croix rouge (comme le fait la Croatie).

Les États membres ont aussi supprimé des barrières administratives pour faciliter l’accès à la profession et la reconnaissance des qualifications existantes. Par exemple :

  • la Lituanie a supprimé de manière transitoire l’obligation pour les enseignants de connaître la langue du pays hôte ;
  • en Saxe (Allemagne), les personnes se présentant comme enseignants qui passent une évaluation initiale accélérée sont embauchées à l’essai dans l’attente de la vérification de leurs antécédents d’emploi ;
  • en Roumanie, les réfugiés qui se déclarent enseignants peuvent exceptionnellement être embauchés pour des contrats renouvelables de courte durée.

Accompagner les enseignants ukrainiens en formation

Les pays hôtes de l’UE ont pris une première série de mesures pour permettre aux enseignants ukrainiens réfugiés toujours en formation de continuer et terminer leurs études. En Espagne, par exemple, les enseignants en formation peuvent être employés dans les établissements scolaires en tant qu’assistants de langue à temps partiel jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

Le manque d’enseignants dans les pays hôtes

Enfin, des États membres intensifient leurs efforts pour compenser le manque préexistant d’enseignants en contactant des professionnels à la retraite ou en supprimant les stages obligatoires pour les professeurs en formation qui peuvent démontrer avoir suivi un minimum requis d’heures d’étude.

Le soutien de toute la communauté et des réseaux scolaires comme eTwinning et le School Education Gateway sera également nécessaire pour intégrer les nouveaux enseignants (ukrainiens) dans les écoles.

Vous pouvez consulter le rapport sur la première séance de réflexion du Groupe européen de solidarité éducative pour l’Ukraine.


Voici d’autres recommandations sur le soutien à apporter aux écoles pour intégrer les réfugiés ukrainiens. Pour en savoir plus sur l’actualité et consulter d’autres ressources, veuillez vous référer à notre article sur l’enseignement et l’aide à l’intention des réfugiés ukrainiens.